Festival de punchlines après les propos de Ségolène Royal sur Fidel Castro

par LeHuffPost

Ses propos sur Fidel Castro ne passent décidément pas. Invitée pour les funérailles du leader cubain le 4 décembre, Ségolène Royal a défendu le bilan du Lider Maximo, jusqu'à rejeter les accusations de violations des droits l'Homme. Critiquée immédiatement, la ministre a continué à être la cible des politiques et des éditorialistes lundi 5 décembre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.