Faure s’inquiète du risque d’"autocensure" face aux recadrages de l’exécutif

par BFMTV

Olivier Faure s’est inquiété, ce mercredi, pour la liberté d’expression qu’il estime menacée par les recadrages de l’exécutif. Une déclaration qui intervient quelques heures après la démission du chef d'état-major des armées qui fait suite au rappel à l’ordre que Pierre de Villiers a subi de la part d’Emmanuel Macron. Le chef de file des députés Nouvelle-Gauche a ajouté que ce recadrage était une "humiliation" qui avait "conduit" le chef d’état-major à quitter son poste. Selon lui, c’est le signe d’une "crise démocratique" qui risque de pousser "à l’autocensure tous ceux qui s’exprimeront devant le Parlement".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.