État de Santé : Salles de shoot, sont-elles nécessaires ?

par LCP

Pour le premier numéro de cette nouvelle saison « Etat de santé » se penchera sur la question sensible des « salles de consommation à moindre risque » qu’on

appelle communément « les salles de shoot ».

Prévu par la loi de modernisation du système de santé, l’expérimentation des salles de shoot à été adoptée par l’Assemblée nationale en avril et le 17 septembre dernier par le Sénat. La première salle d’injection ouvrira début 2016 sur le site de l’hôpital Lariboisière, près de la Gare du Nord. Ce quartier de Paris est sillonné par un bus de l’association Gaïa, qui propose un accueil et un programme d’échange de seringues. L’équipe d’Etat de santé a pu filmer leur travail le temps d’une journée, avant de se rendre en Suisse, pionnière en la matière. Contrairement à la France, le sujet n’y fait plus débat. Voilà trente ans que ce pays a ouvert sa première salle de shoot à Berne et le bilan est plutôt positif.

Alors, la France doit-elle faire de même ? Pour en discuter, Elisabeth Martichoux recevra en plateau Jean-François Corty, directeur opérationnel des Missions France de Médecins du monde qui a lancé, il y a 26 ans, le premier programme d’échange de seringues en France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.