ÉDITO - "Oui, Nicolas Sarkozy joue gros" dans l'affaire Bygmalion

par BFMTV

L'avocat de Nicolas Sarkozy doit plaider ce mercredi au sujet de l'affaire Bygmalion. Il estime que son client a déjà été sanctionné par les commissions des comptes de campagne et donc qu'il ne peut être sanctionné deux fois. Selon Christophe Barbier, éditorialiste politique chez BFMTV, il s'agit d'éviter un procès. Un deuxième procès serait en effet "dangereux" pour l'ex-président de la République. "Il peut risquer des peines de prison et il y a le principe de l'amende qui est personnelle", explique Christophe Barbier. "Si l'amende est de 20 millions d'euros, Nicolas Sarkozy pourrait être amené à les rembourser de sa poche", a-t-il ajouté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.