EDITO - "Agnès Buzyn aurait dû écouter son coeur de médecin plutôt que son intérêt politique"

par BFMTV

«On aurait dû tout arrêter, c'était une mascarade.» L'ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn a confié au Monde avoir «averti» l'exécutif de la nécessité d'un report des municipales, sans avoir été écoutée. Ces propos ont suscité la tempête dans la classe politique au premier jour du confinement décidé par Emmanuel Macron. «J'assume absolument toutes les décisions» qui ont été prises, a répondu le premier ministre sur France 2.  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.