Dissidence et le FN : le recadrage de Martine Aubry

par LCP

Lors d'un point presse ce lundi en fin de matinée, Martine Aubry a éclairci deux points problématiques pour le PS après les résultats du 1er tour des législatives.

Elle demande au dissident socialiste, Olivier Falorni, de retirer sa candidature au profit de Ségolène Royal qui est arrivée en tête à La Rochelle. "C'est la règle générale pour le candidat de gauche en tête" rappelle la première secrétaire du PS, et justifie-t-elle, "ce candidat n'est pas n'importe qui, c'est la présidente de Poitou-Charente, elle est chez elle à La Rochelle, c'est notre ancienne candidate à la présidence de la République ".

Martine Aubry conclut cet épisode en renchérissant : "On ne peut pas être candidat de gauche et faire battre la candidate de gauche avec les voix de la droite". Pour l'instant, Olivier Falorni maintient toujours sa candidature.

Quant au FN, elle appelle clairement à un "désistement républicain" en cas de triangulaires, notamment pour le cas de Carpentras où la petite fille de Jean-Marie le Pen, Marion Maréchal Le Pen, est arrivée en tête et la candidate du PS, en 3e position. Cet appel est aussi destiné aux dirigeants UMP, sommés d'adopter la même position : faire barrage au FN.

+ d'infos : [Le soutien de Gérard Longuet ->http://www.lcp.fr/videos/reportages/137494-un-duel-ps-fn-depend-des-hommes-et-des-candidats-pour-gerard-longuet] à Olivier Falorni face à Ségolène Royal.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.