Dévaluer l'euro ?

par LCP

L'euro fort préoccupe le gouvernement. Manuel Valls y a fait référence dès son discours de politique générale. Car au-dessus des 1$39 comme c'est le cas actuellement, il peut devenir un frein à la croissance. Le président de la BCE en a conscience et se dit prêt à intervenir.



Rym Ben Ameur

Vos réactions doivent respecter nos CGU.