Dette grecque : Tsipras réclame "un compromis honorable pour éviter une rupture"

par LCP

Alexis Tsipras sous le regard de l’Europe. Le Premier ministre grec s’est exprimé mercredi à la tribune du Parlement européen après que son pays ait rejeté le plan de Bruxelles pour son pays. Morceaux choisis.

"Mon pays est devenu un champ d’expérimentation de l’austérité"

Alexis Tsipras critique les mesures d’austérité qui ont été imposées à la Grèce ces cinq dernières années. "Nulle part ces programmes n’ont été aussi durs et aussi longs qu’ils l’ont été en Grèce", affirme-t-il avant d’ajouter que "l’expérience a échoué".

Mais "les étrangers" ne sont pas les seuls responsables tient à rappeler le Premier ministre grec."Les gouvernements précédents ont gouverné de manière clientéliste en soutenant la corruption sans contrôler la fraude fiscale des plus riches", explique-t-il

Voilà les principaux extraits du discours du Premier ministre grec :

Vos réactions doivent respecter nos CGU.