Départementales : une lourde défaite pour l'exécutif

par LCP

C’est une lourde défaite pour la majorité. Dimanche soir, lors du second tour des élections départementales, 25 départements ont basculé à droite. Parmi eux, la Corrèze, fief de François Hollande et l’Essonne, fief de Manuel Valls.

Le Premier ministre a reconnu la défaite, incontestable : "La gauche, trop dispersée, trop divisée au premier tour, connaît un net recul." Manuel Valls a par ailleurs ajouté que "les scores très élevés, beaucoup trop élevés, de l’extrême droite restent un défi pour tous les républicains".

Le Front national réalise en effet un score historique, sans pour autant remporter de département. Le grand gagnant est cependant la droite, qui remporte deux départements sur trois. "L’alternance est en marche, rien ne l’arrêtera", a déclaré Nicolas Sarkozy.

A la gauche

Vos réactions doivent respecter nos CGU.