Démissionnaires d’En marche : "Comme dans une secte, on doit appliquer à la lettre"

par BFMTV

Guy Contrastin, signataire de la tribune "100 démocrates" qui explique les motivations ayant poussé 100 adhérents d’En Marche à démissionner, a estimé ce mardi sur BFMTV que le parti fonctionne "comme dans une lettre". "Les ordres et les idées viennent du haut, […] on doit appliquer à la lettre", a-t-il regretté, ajoutant que "ce mode de management était peut-être admissible au 18ème siècle".

 
1 commentaire - Démissionnaires d’En marche : "Comme dans une secte, on doit appliquer à la lettre"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]