Déchéance de la nationalité : le PS pose ses conditions à Hollande

par LCP

Le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis s'est exprimé, vendredi, à la sortie du rendez-vous avec le président de la République au palais de l'Elysée où François Hollande consulte l'ensemble des formations politiques représentées au Parlement en vue de la révision constitutionnelle.



Le premier secrétaire a ainsi conditionné le vote de la déchéance de la nationalité : "Nous avons indiqué que pour toute déchéance, il était nécessaire que celle-ci ne pose pas le problème d'une séparation entre les Français et qu'il n'y ait point d'apatridie". Le premier secrétaire du PS a en effet rappelé la volonté des socialistes d'une "concorde nationale" répondant à un "besoin d'unité nationale".



Les socialistes ont également rappelé leur approbation à l'entrée, dans la Constitution, de la notion d'ét

Vos réactions doivent respecter nos CGU.