De Rugy : "En Syrie, la solution est nécessairement politique et négociée"

par LCP

François De Rugy veut privilégier la "négociation" pour mettre fin au conflit syrien et pour lutter contre l’organisation Etat islamique. Le député "Ecologiste !" de Loire-Atlantique s’est exprimé mardi à la tribune de l’Assemblée nationale, lors du débat sur l’engagement de troupes aériennes en Syrie, souhaité par François Hollande.

L’élu a estimé que cette décision relevait du "bon sens" car il est "incohérent de concentrer les frappes sur l’Irak". Cependant, François De Rugy juge lui aussi "irréaliste et inconséquent" d’engager des troupes au sol : "Aucun pays n’est prêt à payer le prix humain d’un tel engagement".

C’est la raison pour laquelle l’écologiste prône l’organisation d’une "conférence internationale" à laquelle participeraient "les États-Unis, l’Union européenne, les États arabes de la région, les monarchies du Golfe, la Turquie et l’Iran", mais aussi la Russie.

Le discours en intégralité

Vos réactions doivent respecter nos CGU.