CVR: Le PS cherche son chef

par LCP

Le parti socialiste est proche de "l'échéance". Elle est d'importance pour le poids du Parti. Car aujourd'hui il est légitime de s'interroger sur ses capacités à faire face honorablement aux prochains enjeux électoraux. Le congrès de Reims permettra de renouveler tout son appareil décisionnel. Les motions sur lesquelles doivent s'accorder les principaux responsables socialistes représentent les courants internes du Parti. Elles sont à rendre le 23 septembre.

Après une université d'été de la Rochelle difficile à tout le moins, aucune motion ne semble pouvoir devenir majoritaire. Candidat déclaré, Bertrand DELANOë6310163102 bénéficie du soutien de François HOLLANDE3991463105 et de deux "éléphants" : Lionel JOSPIN6310663112,63113,63114 et Michel ROCARD6311663120,63121,63128,63129,63130,63131,63132 .

Martine AUBRY6313363148,63149 s'est alliée aux courants "Strauss kahniens" et "Fabusiens" pour conduire une motion.

En mettant sa candidature à la tête du PS au « frigidaire », Ségolène ROYAL6317463196 s'est rapprochée des partisans de « La ligne claire » conduits par Jean-Noël GUéRINI6316763171,63172,63173 (Président du Conseil Général des Bouches-du-Rhône) et Gérard COLLOMB6315563163,63164,63165 (Maire de Lyon).

Désormais isolé, Pierre MOSCOVICI4002563150 devra choisir entre un rapprochement avec Martine AUBRY6313363148, Ségolène ROYAL6317463196 ou présenter sa propre motion.

L'aile gauche du parti devrait aussi présenter une motion. Sous l'égide de Benoit HAMON63623 et Henri EMMANUELLI39838.

Roland Cayrol6321863224,63225

Olivier Ferrand6320763204,63205,63206,63213,63214,63215,63216

Marisol Touraine40248

Henri Weber6276662768,63217

Vos réactions doivent respecter nos CGU.