CVR : Et si la campagne avait déjà commencé...

par LCP

« Dolce vità » de Nicolas Sarkozy, « dispositif gagnant » de Ségolène Royal, les politiques n’ont eu de cesse d’évoquer leur avenir à travers une candidature plus que probable lors de la prochaine élection présidentielle, en 2012. Après l’annonce remarquée d’Arnaud Montebourg, les sous-entendus de Dominique de Villepin, François Hollande ou encore Dominique Strauss-Kahn, doit-on finalement s’attendre à un match retour Sarkozy-Royal ? De son côté, Martine Aubry a déclaré qu’elle ne bousculerait pas le calendrier socialiste des primaires, et ne se prononcerait pas sur sa propre candidature avant juin 2011. Tandis qu’au sein-même de la majorité, certains remettent en cause le fait que Nicolas Sarkozy soit forcément le candidat naturel de son camp. A gauche et à droite de l’échiquier politique, il faudra en tous les cas compter, d’une part, avec la candidature de la gauche radicale, qui en la personne de Jean-Luc Mélenchon, pourrait cristalliser un bon nombre de voix de déçus du PS ; d’autre part à droite, avec la candidature d’un représentant du Centre, grand oublié du dernier remaniement.

Entre analyse et prospective, politiques et experts évoqueront ce soir avec Arnaud Ardoin les débuts d’une campagne anticipée…

Invités :

+Valérie Rosso-Debord, députée UMP de Meuthe-et-Moselle,

+ Najat Vallaud-Belkacem, secrétaire nationale du PS en charge des questions de société,

+ Jean-François Probst, ex-membre du RPR,

+ Olivier Ferrand, président de Terra Nova.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.