Contrôle de l'état d'urgence : "Ne réinventons pas la roue", propose Larrivé (LR)

par LCP

Guillaume Larrivé s'oppose à la constitutionnalisation du contrôle par le Parlement de l'état d'urgence. Selon lui, la Constitution actuelle permet déjà un tel contrôle. "Nous vivons dans un régime parlementaire depuis 1958 et la Constitution actuelle permet pleinement au Parlement de faire son office de contrôle de l'action du gouvernement", a déclaré le député de l'Yonne.



Néanmoins, l'élu LR n'a pas eu gain de cause puisqu'un amendement inscrivant le contrôle parlementaire de l'état d'urgence dans la Constitution a été voté par les députés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.