Comment Charlie Hebdo vivait après l’attaque de ses locaux

par LCP

Dans la nuit du 1er au 2 novembre 2011, un incendie criminel ravage entièrement les locaux de Charlie Hebdo qui s’apprêtait à publier un numéro spécial intitulé « Charia Hebdo ».

Depuis, l’équipe de l’hebdomadaire satirique avait pris l’habitude de vivre avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête, mais pas question pour autant de baisser la garde ! Interrogé le mois dernier par Caroline Fourest pour l’émission Cahiers de Doléances diffusée le 17 décembre sur LCP, Charb, le patron de Charlie Hebdo défendait farouchement sa conception de la liberté d’expression malgré la menace qui pesait sur sa rédaction.

"On est prudent, si on peut se camoufler un peu, on le fait…" déclarait-il notamment. Il avait décidé de retirer la plaque indiquant la présence du magazine sur la façade de l’immeuble.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.