Comme Ségolène Royal, Emmanuel Macron a parfois "des colères saines"

par LCP

Septième journée d'examen en séance publique du projet de loi Macron. Mercredi soir, le ministre de l'Économie répond de manière énergique au député PS de Paris Pascal Cherki : il l'accuse de s'opposer en utilisant les mêmes arguments que les députés UMP et Front de gauche, qualifiant cette alliance de circonstance de "coalition baroque".



Puis, à la fin de sa prise de parole, Emmanuel Macron fait référence à la célèbre réplique de Ségolène Royal lors du débat de l'entre-deux-tours de 2007, assurant qu'il a parfois "des colères saines".






>> Vive

Vos réactions doivent respecter nos CGU.