Cinq politiques qui comparent le FN et Syriza

par Libé Zap

«Monsieur Tsipras, c'est Marine Le Pen au masculin.» Cette phrase, prononcée ce jeudi sur France 2, est signée Nadine Morano. Mais ce n’est pas la première comparaison qu’un politique dresse entre le parti grec Syriza et les extrêmes français. Le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, a été épinglé pour une comparaison similaire le 6 juillet dernier, avant de se rétracter. D’autres, moins retentissantes, sont toutefois passées inaperçues. Car l’amalgame est assez répandu, en particulier à droite, comme le témoignent ces images.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.