Christian Paul : "Veillons à ce que Podemos ne ringardise pas le PS"

par LCP

Christian Paul, le premier signataire de la motion B, celle dite des "Frondeurs", a pris la parole juste avant Manuel Valls samedi 6 juin au 77e congrès du Parti socialiste.

Le tenant de la motion B a insisté sur l’importance des citoyens dans le prochain PS.

"Si j’avais 18 ans aujourd’hui, l’âge que j’avais quand j’ai adhéré au PS, que choisir entre deux jours ici à Poitiers ou deux jours à Madrid ou Barcelone ?" interroge l’élu, très applaudi. "Je regarde vers l’Espagne", ajoute le premier signataire arrivé en deuxième position (29%) auprès des militants.

"Quand la gauche se rassemble sur un programme de gauche elle bat la droite

veillons à ce que Podemos ne ringardise pas le PS" et d’ajouter ce conseil : "Évitons de considérer les militants comme des figurants". Le député PS a ajouté, en citant Tchékhov "Des formes nouvelles sinon rien"

Le frondeur à l’Assemblée nationale l’assure à la tribune : "L’unité du PS

Vos réactions doivent respecter nos CGU.