Candidats à la primaire : trois hommes, trois stratégies

par LCP

Alain Juppé, le rassembleur. C’est le candidat qui séduit le plus les sympathisants de la droite et du centre. 40% d’entre eux souhaitent qu’ils remporte la primaire contre 35% pour Nicolas Sarkozy. Pour cette rentrée, Alain Juppé continue l’opération séduction avec la sortie d’un livre consacré à l’éducation. Son point faible : son image auprès de certains militants qui refusent une alliance avec le Modem de François Bayrou. Lors des dix derniers mois, il a été hué trois fois par les militants du parti.

François Fillon, le pragmatique. "Faire ce sera notre différence, notre marque," a-t-il insisté le 26 août en présentant son ébauche de projet présidentiel. C’est le point fort de François Fillon : il a déjà un programme, sauf que les médias en parlent peu.

C’est son point faible : l’absence médiatique face aux autres ténors de la droite. Ses soutiens lui demande désormais de fendre l’armure.

Nicolas Sarkozy, le Prési

Vos réactions doivent respecter nos CGU.