Ça vous regarde - RSA : faut-il exiger une contrepartie ?

par LCP

En déplacement aux Docks d'Aubervilliers jeudi 17 mars, le président-candidat Emmanuel Macron a avancé l'idée d'une réforme du revenu de solidarité active (RSA). L'allocation serait ainsi conditionnée à "l'obligation de consacrer 15 à 20 heures par semaine pour une activité permettant d'aller vers l'insertion professionnelle". La mesure a fait l'objet de vives critiques au sein des oppositions. Valérie Pécresse, la candidate Les Républicains à la présidentielle, a estimé que le projet du candidat n'était qu'une "pâle copie" du sien : la présidente de la région Île-de-France souhaite "renouer avec la philosophie d'origine du RSA en exigeant de chaque bénéficiaire qu'il accomplisse une activité d'intérêt général, qu'il suive une formation ou qu'il travaille pendant 15 heures par semaine pour obtenir son allocation". En réaction, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, a affirmé que la réforme du RSA proposée par Emmanuel Macron, n'imposerait pas "aux allocataires du RSA de faire des travaux d'intérêt général sans être payé, comme le propose madame Pécresse", mais de participer à des activités permettant de revenir vers le monde professionnel. Peut-on conditionner le RSA à une contrepartie ?

Invités :

- Jean Messiha, porte-parole d'Eric Zemmour, économiste

- Gilles Legendre, député LREM de Paris

- Barbara Gomes, conseillère de Paris, porte-parole de Fabien Roussel

- Julien Damon, sociologue, professeur à Sciences Po

LE GRAND ENTRETIEN / Pierre-Henri Tavoillot, « la démocratie parfaite : ça existe ? »

A 16 jours du premier tour des élections présidentielles, le philosophe Pierre-Henri Tavoillot revient sur le modèle démocratique français : faut-il le réinventer ?

- Grand témoin : Pierre-Henri Tavoillot, philosophe, professeur à la Sorbonne

LES SCANNEURS :

- L'oeil de Blako, Stéphane Blakowski

- Emmanuelle Ducros, journaliste économie à l'Opinion

Ça vous regarde, votre rendez-vous quotidien qui prend le pouls de la société : un débat, animé par Myriam Encaoua, en prise directe avec l'actualité politique, parlementaire, sociale ou économique.

Un carrefour d'opinions où ministres, députés, élus locaux, experts et personnalités de la société civile font entendre leur voix.

Abonnez-vous à la chaîne YouTube LCP : https://bit.ly/2XGSAH5

Suivez-nous sur les réseaux !

Twitter : https://twitter.com/lcp

Facebook : https://fr-fr.facebook.com/LCP

Instagram : https://www.instagram.com/lcp_an/

Retrouvez nous sur notre site : https://www.lcp.fr/

#LCP #CaVousRegarde

Vos réactions doivent respecter nos CGU.