Ça Vous Regarde - Le débat : UMP/FN : les liaisons dangereuses ?

par LCP

L'UMP et le FN ont élu leur chef. A leur tête, Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen. François Hollande connait le nom de ses adversaires, pour les prochaines élections. Mais un autre danger menace, le rapprochement de l'UMP et du FN..



Selon un sondage Harris Interactive pour Marianne, réalisé avant la campagne pour la présidence de l'UMP et le congrès du Front national, leurs électeurs sont majoritairement prêts à des alliances au second tour des régionales. Non seulement les sympathisants des deux partis privilégient une alliance électorale : 64% pour les proches du FN et 55% pour ceux de l'UMP, mais ils le justifient par le souci de battre une personnalité socialiste dans une région en 2015.



Jean-Daniel Lévy, directeur du département opinion de l'institut Harris Interactive fait cette analyse : « on savait depuis quelque temps déjà que des accords électoraux entre l'UMP et le FN étaient possibles, mais jamais ils n'avaient été argumentés de la sorte ». Un sympathisant UMP sur cinq (21%) se dit prêt à voter FN pour éviter qu'une région ne soit présidée par un socialiste. Autre nouveauté : alors que Marine Le Pen renvoie dos-à-dos UMP et PS, 44% des sympathisants FN (contre 53%), se disent prêts à gagner avec l'UMP.



Pourtant des divergences d'appréciation existent. D'un côté, Florian Philippot , au nom du refus de l'« UMPS », défend l'idée que son parti peut gagner des scrutins par la seule force de ses propres électeurs, sur ses seules idées, quand de l'autre côté Marion Maréchal-Le Pen accepte déjà le principe des alliances locales. Le premier compte sur un large rassemblement des électeurs venus de la gauche comme de la droite, quand la seconde parie davantage sur des gains parmi les électeurs et les abstentionnistes de droite.



Le « ni-ni » de Nicolas Sarkozy :« ni vote FN, ni vote PS » consigne donnée pour le second tour des cantonales de 2011, sera-t-il encore d'actualité ? Les électeurs de l'UMP vont-ils voter Front national ? Et inversement ceux du Front national vont-ils se tourner vers l'UMP pour contrer le PS.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.