Ça Vous Regarde - Le débat : Syrie : la France franchit le Rubicon…

par LCP

François Hollande l’avait annoncé la semaine dernière lors de sa conférence de presse : l’armée française pourrait procéder à des frappes en Syrie contre des positions de l’organisation islamiste Daech, alors qu’elle s’y refusait jusqu’à présent pour ne pas risquer de favoriser Bachar Al-Assad. L’assemblée débat aujourd’hui de l’intervention française en Syrie, conformément à l’article 35 de la Constitution qui stipule que « le gouvernement informe le Parlement de sa décision de faire intervenir les forces armées à l’étranger ». L’envoi de troupes au sol reste toujours exclu.

La classe politique est divisée sur cette annonce. Si Nicolas Sarkozy n’a toujours pas pris clairement position, François Fillon s’est dit opposé à une telle intervention. Alain Juppé est au contraire favorable à l’idée d’intervenir en Syrie, mais simplement au niveau aérien. A gauche, Jean-Luc Mélenchon est totalement contre l’idée de frappes en Syrie, qualifiant l’attitude de François Hollande de « ri

Vos réactions doivent respecter nos CGU.