Ça Vous Regarde - Le débat : Réchauffement climatique : la France en première ligne ?

par LCP

A la fin de l’année 2015, Paris accueillera la 21ème conférence climat, appelée COP21. Objectif de ce rendez-vous : aboutir à un nouvel accord international sur le climat, applicable à tous les pays, dans l’objectif de maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2°C. « Paris Climat 2015 ne devra pas être une réunion pour essayer, mais une réunion pour décider. Il faut à la fois agir offensif, collectif et positif », selon le gouvernement. Barack Obama a annoncé vouloir « marquer l’histoire » avec un accord à Paris.

En 1997, Le Protocole de Kyoto, se voulait déjà très concret pour engager les pays industrialisés à réduire leurs émissions de gaz à effets de serre. Problème : tous les pays ne le reconnaissent pas.

En 2009, le sommet de Copenhague avait déçu en concluant seulement à un accord non contraignant visant à limiter la température mondiale à moins de 2°C.

Au début du mois de septembre, le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) a remis à Ségolène Royal un rapport alarmant qui annonce une France plus chaude et plus arrosée. « Si nous parvenions au scénario le moins émetteur de gaz à effet de serre, qui nous laisse une chance de ne pas dépasser une augmentation de 2-3°C, on parviendrait je pense, pour l’essentiel, à faire face. Mais notre capacité d’adaptation est limitée », estime Jean Jouzel, climatologue et membre du Giec.

Peut-on aujourd’hui éviter les prévisions catastrophes du Giec ? La conférence de Paris aboutira-t-elle à des accords efficaces et contraignants pour lutter contre le réchauffement climatique ? La France peut-elle être leader sur les questions environnementales ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.