Ça Vous Regarde - Le débat : Politique : de 7 à 77 ans

par LCP

Nos hommes politiques seraient-ils trop vieux ? C’est en tout cas ce que déplore un rapport de France Stratégie qui préconise de plafonner à 70 ans l’âge d’un candidat à une élection parlementaire ou locale. Une proposition choc, destinée à réconcilier les jeunes et la politique.

En effet, 70 % des 18-25 ans estiment que la société « ne leur permet pas de montrer de quoi ils sont capables » et les jeunes sont de plus en plus nombreux à opter pour un vote contestataire. 43% des 18-25 ans se disent prêts à voter un parti situé aux extrêmes de l’échiquier politique. Le fait que 60% des députés et sénateurs aient plus de 60 ans alimenterait le sentiment pour les jeunes de ne pas être représentés.

Si le député PS Jean Glavany s’est montré favorable à cette idée en arguant qu’ « il faut encourager la transmission en politique », le député LR Bernard Debré a dénoncé « un déni de démocratie », et affirmé que « ce sont aux électeurs choisir ».

D’autres mesures, moins commentées, sont proposées : étendre l’octroi de crédits ECTS à tous les étudiants bénévoles, systématiser la délivrance d’attestations pour les bénévoles, lancer un débat national sur l’abaissement de l’âge du droit de vote à 16 ans, inciter les partis à investir de jeunes candidats aux élections, ou encore limiter le nombre mandats consécutifs pour un élu. Pour le moment, le gouvernement n’a indiqué aucune intention d’appliquer ces propositions.

Les mesures du rapport permettraient-elles d’encourager nettement l’engagement politique des jeunes ? Dans quelle mesure les jeunes sont-ils aptes à assurer des fonctions politiques ? Est-ce une bonne idée d’interdire aux plus de 70 ans de se présenter à une élection ?

Invités :

 Jérôme Guedj, conseiller général de l’Essonne et membre du bureau national du PS

 Béligh Nabli, chef de projet à France Stratégie et co-auteur du rapport "Reconnaître, valoriser, encourager l’engagement des jeunes".

 François Scellier, député apparenté Les Républicains du Val-d’Oise, président d’âge de l’Assemblée nationale

 Laura Slimani, présidente du Mouvement des Jeunes Socialistes

Vos réactions doivent respecter nos CGU.