Ça Vous Regarde - Le débat : Plus de croissance, moins d’emploi : le paradoxe ?

par LCP

Les mois se suivent et se ressemblent. En avril, le chômage a continué d’augmenter. On compte désormais 26 200 demandeurs d’emploi de plus pour atteindre 3 536 000 chômeurs de catégorie A, un nouveau record absolu.

Malgré les chiffres alarmants, le ministre du Travail se veut rassurant. «  La croissance économique enregistrée au premier trimestre (+0,6 %), dynamisée par la montée en charge du pacte de responsabilité et de solidarité, a été plus forte que la moyenne de la zone euro. Il faut toutefois un délai de plusieurs mois avant que la reprise de l’activité ne se traduise par des embauches  », a-t-il expliqué. En bref, le ministre espère une amélioration sur le front de l’emploi d’ici peu.

Mais les entreprises restent frileuses. « Nous avons besoin d’un choc de confiance », argumente le Medef qui réclame une baisse du coût du travail et la flexibilisation du marché de l’emploi.

Côté coût du travail, le gouvernement a accordé aux entreprises 40 milliards d’euros dans le cadre du pacte de responsabilité. En revanche, côté flexibilité, Manuel Valls a fermé la porte au contrat unique, proposé par le patronat.

Pourquoi la France semble à la traîne par rapport à ses voisins européens ? Faut-il une nouvelle baisse de charges pour les entreprises afin de relancer l’emploi ? Le pays retrouvera-t-il la croissance et le plein-emploi ?

Les invités d’Arnaud Ardoin en débattent ce soir sur le plateau de Ça vous regarde.

Invités :

 Valérie Rabault, députée PS du Tarn-et-Garonne et rapporteure générale de la commission des finances de l’Assemblée nationale

 Hervé Mariton, député Les Républicains de la Drôme

 Pierre Larrouturou, économiste et co-président de Nouvelle Donne

 Xavier Louy, économiste et auteur de Parions France !, Cherche Midi, 2014

Vos réactions doivent respecter nos CGU.