Ça Vous Regarde - Le débat : Nicolas Sarkozy face à la « République des juges » ?

par LCP

Après l’annonce de la mise en examen de Nicolas Sarkozy pour recel de violation du secret professionnel, corruption active et trafic d’influence, ses plus fidèles lieutenants organisent la riposte. Dans leur viseur, notamment, la magistrate Claire Thépaut, considérée par certains comme une « ennemie personnelle » de l’ancien Président. Cette dernière enquête avec Patricia Simon sur un réseau d’informateurs susceptible d’avoir renseigné les proches de Nicolas Sarkozy voire l’ancien président de la République lui-même, dans les procédures judiciaires le visant, en particulier le dossier Bettencourt. Des interceptions téléphoniques opérées par les juges en janvier et février 2014 dans le cadre d’un autre dossier, celui du financement présumé par la Libye de la campagne présidentielle de 2007, avaient révélé des faits troublants : l’ex-président et son avocat Thierry Herzog semblaient très renseignés sur l’avancée des travaux de la Cour de cassation saisie de la procédure Bettencourt. Les deux hommes se sachant placés sur écoute, ils étaient allées jusqu’à acheter, sous un nom d’emprunt, des téléphones portables.

La juge Claire Thépaut est visée par les proches de Nicolas Sarkozy en sa qualité de membre du Syndicat de la magistrature, organisation classée à gauche qui fut au cœur de la polémique du « mur des cons ». Le syndicat s’était également fendu d’une lettre ouverte à Nicolas Sarkozy dans l’entre-deux tours en 2012 pour signifier au président sortant sa volonté assumée « d’appeler à voter contre lui au second tour de l’élection présidentielle ». Claire Thépaut avait en outre répondu en son nom propre à Mediapart deux jours après la défaite de Nicolas Sarkozy en 2012, dressant un bilan très critique de la politique judiciaire durant la période 2007-2012.

Y a-t-il réellement une « République des juges » qui souhaite la peau de Nicolas Sarkozy, ou s’agit-il d’un élément de langage de la droite pour tenter de sauver son meneur ? Autour d’Arnaud Ardoin, les invités du débat de ça vous regarde en parlent ce soir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.