Ça Vous Regarde - Le débat : Municipales : la gauche peut-elle sauver les meubles ?

par LCP

Après la douche froide provoquée par l’annonce des résultats pour les municipales, Jean-Marc Ayrault, le 1er ministre a immédiatement lancé dimanche soir un appel à la constitution d’un front républicain avec la droite pour empêcher la victoire du FN dans d’autres mairies. Mais l’UMP ne l’entend pas de la même oreille et Jean-François Copé, le président de l’UMP a réaffirmé la position du parti : le « ni-ni » qui entend prendre clairement position ni pour le front républicain, ni pour le FN. Il a également réaffirmé qu’il n’y aurait « aucune alliance d’aucune sorte » entre l’UMP et le FN. L’UMP espère transformer l’essai dimanche prochain et adresser un « carton rouge » au gouvernement, mais certains candidats se retrouvent coincés par le Front national dans de nombreuses villes, comme à Avignon ou à Strasbourg, où se joueront des triangulaires à hauts risques.

Alors que l’abstention n’a jamais été aussi forte, que le FN est sur le point de gagner son pari, et que l’UMP est prêt à reprendre des villes au PS, tout annonce encore pour le 2ème tour un vote sanction pour le PS marquant une réelle défiance pour l’exécutif. En effet, le FN avance ses pions et affiche des résultats historiques. Et malgré les affaires à répétition, impliquant notamment Nicolas Sarkozy, l’UMP sort également vainqueur de ce 1er tour. Les tractations pour la constitution des listes sont maintenant terminées. Alors, quelle stratégie le PS peut-il mettre en place pour sauver les mairies en ballotage. Quelles leçons tirera-t-il de ces élections ? Comment le FN est-il parvenu à gagner autant de villes ?

Arnaud Ardoin en débat avec ses invités.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.