Ça Vous Regarde - Le débat : Migrants : l'Europe sous pression ?

par LCP

L'Europe est débordée par l'arrivée continuelle des migrants sur ses côtes et crée des tensions entre les pays européens.



En France, le gouvernement cherche à désamorcer une crise avec l'Italie. Des migrants arrivés en Italie ne sont pas contrôlés, pour dénoncer le refus des autres Etats de l'Union européenne de l'aider à gérer cet afflux. En réponse, la France renforce les contrôles à Vintimille. Mais, Bernard Cazeneuve, a réaffirmé mardi que la frontière franco-italienne n'était pas « bloquée » à Vintimille.Le ministre italien de l'Intérieur Angelino Alfano a déclaré : « Ce qui se passe à Vintimille est un coup de poing à la face de l'Europe ». Il a dénoncé le blocage de la frontière française comme « une entrave à la libre circulation ». Pour stopper cette situation, Bernard Cazeneuve a demandé à l'Italie de mettre en place un dispositif de sélection des migrants arrivés sur son territoire : « nous sommes en faveur de la solidarité, mais pas de solidarité sans responsabilité », « s''il n'y a pas responsabilité, alors nous mettons en danger Schengen ».



Le programme européen de prise en charge de 40.000 demandeurs d'asile originaires de Syrie et d'Erythrée arrivés en Italie et en Grèce depuis le 15 avril, pour soulager la Grèce et l'Italie divise les 28. Les pays européens doivent également accueillir 20.000 réfugiés syriens. Ces deux programmes doivent courir sur deux ans et seront assortis d'une aide financière aux Etats. Concrètement, la France est appelée dans les deux ans à venir à prendre en charge 6.752 demandeurs d'asile syriens et érythréens déjà arrivés en Europe, et invitée à accueillir 2.375 réfugiés syriens.



Doit-on mettre en place des quotas par pays pour l'accueil des migrants ? Les pays de l'Union européenne doivent-ils être plus solidaires ? Quelles solutions pour juguler le flux des demandeurs d'asile ? Arnaud Ardoin en débat avec ses invités.



Invités :



· Marietta Karamanli, députée PS de la Sarthe.



· Claire Rodier, juriste au GISTI (Groupe d'information et de soutien des immigrés), et co-fondatrice du réseau euro-africain Migreurop.



· Edouard de Mareschal, journaliste au Figaro



· Geoffroy Didier, Délégué national Les Républicains aux fédérations, Cofondateur de la Droite forte.



Question lejdd.fr : Doit-on mettre en place des quotas par pays pour l'accueil des migrants ? Votez sur LeJDD.fr.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.