Ça Vous Regarde - Le débat : Manuel Valls : le parcours du combattant commence...

par LCP

Manuel Valls a obtenu hier la confiance du Parlement, mettant fin à un relatif suspense, causé notamment par la fronde d'une partie des députés PS eux-mêmes. Dans leur « contrat de majorité » qui définissait les conditions de la confiance, le courant de la Gauche populaire, l'aile gauche du parti, les hamonistes et les aubrystes, ont appelé de leurs vœux une réorientation de la politique du gouvernement. Et c'est notamment les mesures d'austérité et le pacte de responsabilité que ces 86 responsables socialistes fustigent.



C'est probablement le risque de dissolution qui a amené l'aile gauche du PS à « rentrer dans le rang », même si les gages donnés par Manuel Valls dans sa déclaration de politique générale concernant la bataille pour l'emploi ou la transition énergétique auront probablement rassuré, - en tout cas provisoirement -, une partie des parlementaires de la majorité.



"La France, c'est un pays qui a toujours vu plus loin que lui", a déclaré le nouveau Premier ministre durant son discours de 47 minutes. "Et moi, je me battrai pour qu'il continue à voir plus grand. Car c'est cela être Français." Il a en outre promis "vérité" et "efficacité", avec à la clé un big bang territorial et des allègements de charges sur les bas salaires. Il subsiste pourtant des zones d'ombre autour de la mise en place du pacte de responsabilité, qui pourrait de nouveau déchirer le Parti socialiste et plus largement la gauche, entre une ligne sociale-libérale et une autre intransigeante quant aux concessions faites aux patrons.



L'acte II du quinquennat Hollande saura-t-il convaincre les Français ? Manuel Valls saura-t-il donner une impulsion nouvelle, sans que les électeurs de gauche ne se sentent trahis ? Autour d'Arnaud Ardoin, les invités du débat de ça vous regarde en parlent ce soir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.