Ça Vous Regarde - Le débat : «Made in France » : un label pour sauver l'industrie ?

par LCP

A la demande du chef de l’Etat, Christian Estrosi mène les Etats généraux de l’industrie de 2009 à 2010, pour faire un état des lieux de la compétitivité des entreprises françaises.

A son tour, Yves Jégo, rend un rapport en en mai 2010 : il propose entre autres de créer un label certifiant aux acheteurs que 50% de la valeur de la marchandise est produite en France. L’enjeu, ne pas abandonner le secteur industriel et rétablir la balance commerciale de la France.

Nicolas Sarkozy a relancé le débat à l’occasion de son déplacement à Sallanches, sur le site de l’entreprise Rossignol. Le président a souligné le caractère exemplaire de cette relocalisation et insisté sur l’importance du label « origine France garantie ».

La question est également politique : face un monde ouvrier largement abstentionniste et réceptif aux idées du Front national, la lutte contre la désindustrialisation est une réponse à leurs attentes. François Bayrou, en meeting à Pau, a affirmé son attachement au « consommer français » et propose différents labels variants selon le pourcentage de la marchandise produite en France. François Hollande s’en rendu dans l’usine Alstom du Creusot pour vanter le « patriotisme industriel. »

Le « made in France » s’imposera-t-il comme un thème de campagne ? Les consommateurs français seront-ils séduits par ce label ? Cette mesure suffira-t-elle à lutter contre la désindustrialisaton ? Est-ce un bon outil contre le dumping social ?

Invités :

+ Robert Rochefort, vice-président du Modem.

+ Sébastien Huyghe, député UMP du Nord.

+ Gilles Attaf, PDG de Smuggler, entreprise labellisée « Origine France garantie ».

+ Mohamed Oussedik, secrétaire confédéral chargé de l’Industrie et de la politique énergétique à la CGT

En présence de députés, d’experts, de personnalités mais aussi de citoyens, ce magazine dédié à la vie parlementaire et politique développe chaque soir un thème fort au coeur de l’actualité. Entre analyses, débats, reportages et témoignages de citoyens en direct, Arnaud Ardoin impose une autre façon de présenter et d’aborder l’actualité grâce à l’interactivité.

De simple téléspectateur, le citoyen devient acteur dans le débat par webcam interposée ou via le forum dédié à l’émission. Information en miroir, Ça vous regarde favorise l’information à double sens en renvoyant les préoccupations, les questionnements des sentinelles citoyennes à celles des parlementaires.

Diffusion : du lundi au jeudi à 20h50 après Ça Vous Regarde : l’Info

En partenariat avec :

Vos réactions doivent respecter nos CGU.