Ça Vous Regarde - Le débat : Israël-Palestine : vers une troisième Intifada ?

par LCP

Depuis le conflit armé de cet été dans la bande de Gaza, Jérusalem-Est est le théâtre d'affrontements quasi quotidiens, mais récemment, la tension est encore montée d'un cran. Palestiniens et Israéliens comptent leurs morts dans leurs camps. Ces derniers jours, deux Palestiniens ont tué à coups de couteau une jeune Israélienne et un soldat tandis que deux Palestiniens ont été tués ; l'un lors d'une explosion, l'autre par l'armée israélienne. Mercredi encore, une mosquée de Cisjordanie a été la cible d'un incendie imputé par les Palestiniens à des colons israéliens qui se feraient justice eux-mêmes. 10 ans après la mort de Yasser Arafat, cet anniversaire revêt un caractère particulier pour les palestiniens dans ce contexte explosif.



La France devra "prendre ses responsabilités" si les négociations de paix au Proche-Orient n'aboutissent pas, a jugé Laurent Fabius, samedi 8 novembre, alors que la chef de la diplomatie européenne a plaidé pour la reconnaissance d'un Etat palestinien indépendant avec Jérusalem-Est pour capitale. Seuls huit pays de l'Union européenne ont reconnu jusqu'à présent la Palestine, dont le dernier en date est la Suède.
En France, porté par la présidente socialiste de la commission des Affaires étrangères, Elisabeth Guigou, un texte de résolution est en préparation : « l'Assemblée invite le gouvernement français à faire de la reconnaissance de l'État de Palestine un instrument pour obtenir un règlement définitif du conflit ». L'Assemblée nationale votera le 28 novembre sur cette proposition de résolution.



Un accord de paix est-il possible entre Israël et le gouvernement palestinien ? Le cessez-le-feu passera-t-il par la reconnaissance d'un Etat palestinien ? Quel rôle la communauté européenne peut-elle jouer ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.