Ça Vous Regarde - Le débat : Israël-Palestine : l'escalade ?

par LCP

L’assaut de la flottille en provenance de Turquie par l’armée israélienne a fait neuf morts et 46 blessés. C’est un nouveau coup dur pour la paix. Deux ans après l’opération « plomb durci » entre décembre 2008 et janvier 2009, les tensions au Proche-Orient sont à leur comble et les pourparlers entre israéliens et palestiniens semblent une nouvelle fois compromis.

Depuis lundi Israël doit faire face à la condamnation quasi unanime de la communauté internationale. Le Conseil de sécurité des Nations-Unies a demandé une enquête afin que la lumière soit faire sur les conditions de l’assaut. D’ordinaire alliés de l’Etat hébreu, les États-Unis ont également condamné l’opération. Hilary Clinton a fait savoir que « les Etats-Unis soutiennent la condamnation, par le Conseil de sécurité, des actes ayant conduit à cette tragédie ». Contrôlée depuis 2005 par le Hamas, la bande de Gaza est sous blocus israélien depuis l’évacuation des colonies en 2007. La Secrétaire d’Etat américaine a jugé que la situation à Gaza était "inacceptable" et ne pouvait "pas durer" : "Il faut faire droit aux besoins légitimes de sécurité d’Israël, de la même façon que le besoin légitime des Palestiniens de recevoir une aide humanitaire durable doit être satisfait".

Après l’assaut les militants pro-palestiniens, pour la plupart turcs mais aussi grecs, britanniques, algériens et jordaniens ont été arrêtés et conduit en Israël. Neuf français membres d’une ONG étaient présents sur les bateaux. Hier François Fillon a exigé leur « libération immédiate ». Cédant à la pression internationale, l’Etat hébreu commence à expulser les ressortissants étrangers.

Fiasco militaire et diplomatique pour Israël, cet épisode va t-il renforcer le Hamas ? Peut-on encore espérer une paix durable au Proche-Orient ? C’est ce dont débattent nos invités autour d’Arnaud Ardoin ce soir dans Ca vous regarde.

Invités :

+ Hind Khoury, déléguée générale de la Palestine en France,

+ Hervé Mariton, député UMP de la Drôme, secrétaire du groupe d’amitié France-Israël à l’Assemblée nationale,

+ Martine Billard, députée GDR de Paris,

+ Sammy Ravel, ministre plénipotentiaire de l’ambassade d’Israël en France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.