Ça Vous Regarde - Le débat : Frondeurs : les boulets du PS ?

par LCP

Mardi dernier le volet recettes du projet de budget de l'État pour 2015 a été adopté par l'Assemblée nationale avec une courte majorité. Les raisons de cet imbroglio : l'abstention de 39 socialistes dont deux anciens ministres du gouvernement Valls 1. En optant pour l'abstention, les ex-ministres Benoît Hamon et Aurélie Filippetti ont ouvert une nouvelle crise au sein du Parti Socialiste.



Un nouveau mélodrame dans les relations déjà très houleuses entre le gouvernement et les députés socialistes à quelques jours de l'ouverture des États généraux du PS au cours desquels le Jean-Christophe Cambadelis devra rassembler un parti déchiré.



Comment l'exécutif peut-il éviter de transformer cette fronde en guerre ouverte ? Les frondeurs ont-ils raisons de s'opposer frontalement à Manuel Valls et à François Hollande ? La rupture est-elle inévitable ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.