Ça Vous Regarde - Le débat : DSK : une histoire sans fin ?

par LCP

Affaire DSK : une histoire sans fin ?


Le feuilleton judiciaire lié à l'affaire Dominique Strauss-Kahn a connu ces derniers jours de multiples rebondissements. Après les révélations du New-York Times, posant le doute sur la crédibilité de la plaignante Nafissatou Diallo, mais la décision du procureur de Manhattan de maintenir les poursuites, c'est au tour de la Française Tristane Banon de porter plainte contre l'ex-directeur du FMI pour tentative de viol. Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire.
Les faits remonteraient au 11 février 2003. Devant l'absence de témoin de la scène, les enquêteurs devraient interroger les proches de Tristane Banon, et notamment sa mère, Anne Mansouret, élue socialiste de l'Eure, qui aurait alors déconseillé à sa fille de déposer plainte.
Au PS, l'entourage de Laurent Fabius, ainsi que François Hollande, alors Premier secrétaire, auraient eu connaissance des faits, selon les dires de Tristane Banon. Ce dernier a répondu en ces termes : « Si j'ai pu être au courant d'un incident, je n'ai jamais formulé quoi que ce soit, un conseil, ou une interdiction. Ce n'était pas au premier secrétaire de l'époque de savoir ce qu'il y a lieu de faire lorsqu'il se passe un incident supposé ou réel ».
Si le procès new-yorkais se dirige vers un non-lieu, hypothèse aujourd'hui probable, l'affaire risque-t-elle de se délocaliser en France, en pleine campagne présidentielle ? Quelles seront alors les conséquences du feuilleton DSK, sur le Parti socialiste et plus largement la vie politique française ?



Question lejdd.fr-LCP : Selon vous l'affaire Banon peut-elle mettre en péril le retour de DSK sur la scène politique française ?



Invités :

+Georges Fenech, ancien député UMP, ancien magistrat

+Anne Mansouret, mère de Tristane Banon et conseillère régionale PS de Haute-Normandie

+David Revault D'allonnes, grand reporter au service politique d'Europe 1

+Alain-Gérard Slama, historien et éditorialiste au Figaro



En présence de députés, d'experts, de personnalités mais aussi de citoyens, ce magazine dédié à la vie parlementaire et politique développe chaque soir un thème fort au coeur de l'actualité. Entre analyses, débats, reportages et témoignages de citoyens en direct, Arnaud Ardoin impose une autre façon de présenter et d'aborder l'actualité grâce à l'interactivité.



De simple téléspectateur, le citoyen devient acteur dans le débat par webcam interposée ou via le forum dédié à l'émission. Information en miroir, Ça vous regarde favorise l'information à double sens en renvoyant les préoccupations, les questionnements des sentinelles citoyennes à celles des parlementaires.



Diffusion : du lundi au jeudi à 20h50

Vos réactions doivent respecter nos CGU.