Ça Vous Regarde - Le débat : Départementales : le PS veut tourner la page

par LCP

C’est aujourd’hui que se déroule le dernier round des élections départementales, le « troisième tour » ou l’élection du président du Conseil départemental. Dans 92 départements, ce scrutin devrait se dérouler sans surprise. Le président aura la couleur de la majorité des conseillers élus dimanche. En revanche, dans 6 départements, les choses se compliquent. Aucune majorité claire ne s’est dégagée dimanche, rendant l’issue de cette élection incertaine.

C’est le cas par exemple dans le Vaucluse où droite et gauche ont toutes les deux obtenu 12 conseillers. 10 autres sièges ont été remportés par l’extrême droite. L’élection du président pourrait se jouer à la différence d’âge et ce département pourrait donc revenir à l’UMP dont le candidat est le plus âgé.

Dans le Gard, la gauche a obtenu 22 élus, la droite 20 et le FN 4. La droite a refusé une alliance avec le parti de Marine Le Pen. Mais elle tente d’obtenir le ralliement d’un conseiller élu sous les couleurs de la gauche.

La droite devrait remporter l’Aisne sans problème et sans doute sans les voix du FN puisque la gauche a renoncé à présenter un candidat. Un Front républicain donc mais la droite gouvernera ensuite sans majorité absolue.

Des élus de droite seront-ils tentés, dans certains départements, de rejoindre le Front national ? A priori, aucun risque. La ligne de l’UMP est très claire : « Là où nous sommes devant, c’est à nous d’être président, là où nous avons le doyen d’âge, c’est à nous d’être président ; là où nous sommes derrière les socialistes, les choses sont claires, on ne prend pas les voix du FN pour passer devant [eux] », a rappelé Roger Karoutchi, sénateur UMP. Le parti de Marine Le Pen devrait donc être tenu à l’écart de ce scrutin et devrait n’y jouer aucun rôle majeur.

Des alliances entre des élus de droite et des élus frontistes sont-elles possibles localement ? Le PS peut-il sortir de l’engrenage de la défaite avant 2017 ?

Les invités d’Arnaud Ardoin en débattent ce soir sur le plateau de Ça vous regarde :

Invités :

Bruno Beschizza, maire UMP d’Aulnay-sous-Bois, conseiller départemental de Seine-Saint-Denis

Stéphane Troussel, président PS du conseil général de Seine-Saint-Denis

Nicolas Bay, secrétaire général du Front national et député européen

Herve Le Bras, démographe et directeur d’études à l’INED

Question JDD : Souhaitez-vous que des élus UMP fassent alliance avec le Front national ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.