Ça Vous Regarde - Le débat : COP21 : le sommet de la dernière chance…

par LCP

Paris, hôte du monde. A partir d’aujourd’hui, 148 chefs d’état et de gouvernement se réunissent dans la capitale pour la fameuse COP21, plus précisément au Parc des expositions du Bourget en Seine-Saint-Denis. Pendant 15 jours, Objectif : obtenir un nouvel accord international sur le climat applicable à tous les pays, un accord qui prévoit le maintien du réchauffement global des températures sous la barre des 2°C. La température a déjà augmenté d’un degré en un siècle. Et les dégâts sont considérables : fonte des glaciers, élévation du niveau des océans, 20 millions de réfugiés climatiques… Les climatologues sont unanimes : la conférence de Paris, c’est le sommet de la dernière chance. L’accord doit être contraignant et les mesures obligatoires pour tous. Autre point sensible : les pays devront trouver 100 milliards d’euros par an pour les pays pauvres afin de les aider à passer eux aussi à une économie verte.

Pour le moment, les promesses et les mesures concrètes mises sur la table par les pays ne permettraient pas de contenir le réchauffement climatique à 2°C. Le résultat des négociations devrait être connu le 12 décembre au matin.

La COP21 aboutira-t-elle à un accord contraignant pour contenir la hausse des températures à 2°C ? Quelles seraient les conséquences d’un échec ? Comment impliquer les citoyens alors que, dans le contexte actuel, l’urgence environnementale semble passer au second plan ?

Les invités d’Arnaud Ardoin en débattent ce soir sur le plateau de Ça vous regarde.

Invités :

Catherine Chabaud, ambassadrice de la plate-forme Océan et Climat

Benoît Hartmann, porte-parole de FNE

Delphine Batho, députée PS des Deux-Sèvres

Thomas Porcher, professeur en marché des matières premières à Paris School of Business et auteur du Déni climatique, éditions Max Milo, octobre 2015

Question JDD : La lutte contre le réchauffement climatique fait-elle partie de vos priorités ? Votez sur LeJDD.fr et réagissez en direct durant l’émission, via Twitter, avec le hashtag #CVR.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.