Ça Vous Regarde - Le débat : Chômage : le sparadrap du capitaine Hollande

par LCP

Chaque mois, c'est un rituel délicat pour le gouvernement : la publication des chiffres du chômage. Ils seront dévoilés ce soir, à 18 heures. Ils seront sans doute mauvais, une nouvelle fois. La semaine dernière, l'Unedic a publié ses prévisions. L'année 2015 verra le nombre de chômeurs augmenter de 62 000. Mais l'embellie devrait enfin voir le jour l'année prochaine. L'organisme paritaire qui gère l'assurance-chômage prévoit une baisse de 51 000 demandeurs d'emploi de catégorie A en 2016. Une bonne nouvelle pour François Hollande, qui a conditionné sa candidature à l'élection présidentielle à une inversion de la courbe du chômage. Mais la baisse prévue par l'Unedic en 2016 paraît très faible, au regard des augmentations successives que connaissent les Français depuis des années. Lundi dernier, juste avant la conférence sociale, le président a fait une nouvelle promesse : d'ici la fin du quinquennat, « chaque demandeur d'emploi, j'en prends ici l'engagement, se verra proposer une formation allant véritablement vers un débouché et vers un métier ». Mais il n'a pas voulu dévoiler ses intentions pour 2017 : « La France doit avancer, la France doit se réformer, la France doit se moderniser, être compétitive mais elle doit être juste socialement et avoir le dialogue social comme méthode. Voilà ce que je ferai jusqu'à la dernière minute de mon mandat. Et je vous dirai le moment venu ce que j'ai à faire », a-t-il déclaré sur RTL. Depuis son élection, le président de la République échoue sur l'une des principales préoccupations des Français : l'emploi. Résultat : sa popularité est une nouvelle fois en baisse. Selon un sondage IFOP pour le JDD, seuls 20% des Français se disent satisfaits par son action.



A quelques semaines des élections régionales, qui s'annoncent bien difficiles pour la majorité et pour le président, de mauvais chiffres du chômage pourraient bien rendre la tâche encore plus pénible.



La courbe du chômage s'inversera-t-elle d'ici 2017 ? Le président doit-il se présenter à la présidentielle de 2017, même si le chômage ne baisse pas ? Qui serait le meilleur candidat pour le PS en 2017 ?



Les invités d'Arnaud Ardoin en débattent ce soir sur le plateau de Ça vous regarde.



Invités :



 Laurent Grandguillaume, député PS de la Côte-d'Or



 Jean-Baptiste Lemoyne, sénateur Les Républicains de l'Yonne



 Ghislaine Ottenheimer, rédactrice en chef de Challenges



 Jean-Ma

Vos réactions doivent respecter nos CGU.