Ça vous regarde - Face à Poutine, la diplomatie de Macron a-t-elle marché ?

par LCP

Emmanuel Macron et le président russe Vladimir Poutine se sont entretenus à Moscou le lundi 05 février pour trouver une solution à la crise ukrainienne. Après plus de cinq heures de discussion, Vladimir Poutine a déclaré que son entrevue avec son homologue français avait été "utile" et que certaines de ses propositions "sont possibles pour jeter les bases d'avancées communes". Cette discussion entre les deux chefs d'États intervenant en pleine campagne présidentielle française n'aurait-elle pas un but politique ? Emmanuel Macron a tenu néanmoins à souligner l'importance de consulter le gouvernement ukrainien quant à la question du compromis. C'est notamment ce qui motive sa visite aujourd'hui à Kiev, capitale de l'Ukraine pour une rencontre avec le président Zelensky. Des compromis semblent alors possibles mais à quel prix ? Le véritable sujet reste la neutralisation sans équivoque de la candidature de l'Ukraine à l'OTAN.

Invités :

- Grand témoin : Hélène Carrère d'Encausse, historienne spécialiste de la Russie, Secrétaire perpétuel de l'Académie française, auteur d'"Alexandra Kollontaï, La Walkyrie de la Révolution" (Edition Fayard)

- Jacques Maire, député LREM des Hauts-de-Seine

- Marie Mendras, politologue spécialiste de la Russie, chercheure au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et professeur à Sciences Po Paris

- Bruno Tertrais, politologue et directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique

LE GRAND ENTRETIEN / Alexandra Kollontaï : bolchévique et première féministe russe !

Dans une nouvelle biographie historique dédiée à "Alexandra Kollontaï, La Walkyrie de la Révolution", Hélène Carrère d'Encausse dresse le portrait de la première féministe russe. Révolutionnaire aux côtés de Lénine, première femme ministre de l'Histoire en 1917, ambassadeur en Norvège, au Mexique puis en Suède, Alexandra Kollontaï a également joué un véritable rôle diplomatique lors de l'invasion de la Finlande par l'Union soviétique. Nommée conseiller du ministère des Affaires étrangères à la fin de sa carrière, elle décéda en 1952, laissant derrière elle un "exploit presque unique dans l'histoire tourmentée du pays de la révolution", celui d'avoir été "la seule, ou presque", à échapper à la "furie exterminatrice de Staline". Le destin d'Alexandra Kollontaï s'inscrit dans un contexte politique particulier, celui de la Russie et, plus particulièrement, de l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS).

Hélène Carrère d'Encausse livre une biographie profondément inspirante, retraçant le destin hors du commun d'une des figures principales de l'histoire soviétique.

- Grand témoin : Hélène Carrère d'Encausse, historienne spécialiste de la Russie, Secrétaire perpétuel de l'Académie française, auteur d'"Alexandra Kollontaï, La Walkyrie de la Révolution" (Edition Fayard)

LES AFFRANCHIS :

- Fanny Guinochet, journaliste économique à FranceInfo

- Richard Werly, journaliste, correspondant à Paris du journal suisse Le Temps

- Mart

Vos réactions doivent respecter nos CGU.