Ça vous regarde - Arnaud Fontanet : la vie d'avant sans covid, c'est pour quand ? | Ça vous regarde - 28/01/2022

par LCP

LE GRAND DÉBAT / Droite - extrême droite : la grande recomposition ?

Lors d'un meeting au Palais des Victoires de Cannes samedi 22 janvier 2022, Eric Zemmour s'est affiché avec ses dernièrs transfuges en provenance du Rassemblement National, Jérôme Rivière, Damien Rieu et Gilbert Collard. Des soutiens précieux qui fragilisent Marine Le Pen et relancent la bataille des extrêmes-droites.

Sa nièce, Marion Maréchal-Le Pen, a de son côté annoncé jeudi 27 janvier dans les colonnes du Parisien un possible ralliement au chef du parti Reconquête ! pour l'élection présidentielle. Celle-ci devrait se décider d'ici un mois. En revanche, une chose est sûre, elle ne se prononcera pas en faveur de sa tante. Un nouveau coup dur pour Marine Le Pen, qui juge ce choix "brutal" et "violent", évoquant une "incompréhension politique".

La stratégie d'Éric Zemmour est simple : incarner l'union des droites, celles des LR et du RN. Autre illustration de ce duel, la tenue de deux gros meetings le 5 février 2022, l'un à Lille pour Eric Zemmour et l'autre à Reims pour sa concurrente. L'union des droites est-elle possible ?

Invités :

- Grand témoin : Arnaud Fontanet, médecin épidémiologiste et membre du Conseil Scientifique

- Erwan Lecoeur, sociologue et politologue français

- Jean-Yves Dormagen, professeur de sciences politiques à l'Université de Montpellier, fondateur de Cluster17

- Géraldine Woessner, journaliste au Point

- Aziliz Le Corre, journaliste au FigaroVox

LE GRAND ENTRETIEN / Arnaud Fontanet, médecin épidémiologiste et membre du Conseil Scientifique

Se serait-on trompé ? Annoncé comme le virus dévastateur, la flambée du variant Omicron semble finalement décroître dans plusieurs pays. De nombreux pays ont levé leurs restrictions, à l'image du Royaume-Uni, du Danemark ou des Pays-Bas, mais la France fait figure d'exception, car elle décide de maintenir son pas vaccinal et l'ensemble de ses mesures, comme la fermeture des discothèques. Mais la France ne veut pas suivre ce modèle, car elle tente d'endiguer les contaminations en limitant les interactions sociales, notamment par l'instauration du pass vaccinal. Surtout, à deux mois de l'élection présidentielle, le gouvernement craint qu'un nouveau variant ne se diffuse très rapidement et déborde le système de soins. Ce BA.2 inquiète les épidémiologistes : il semblerait lui aussi très contagieux, bien que les spécialistes s'accordent à dire que sa virulence doit être étudiée plus en profondeur. La stratégie française sera-t-elle payante ? Voit-on venir la fin de l'épidémie, ou n'est-ce qu'une accalmie passagère ?

LES AFFRANCHIS

- Fanny Guinochet, journaliste économique à FranceInfo

- Richard Werly, correspondant du Temps en Suisse

- Thibault Henocque, journaliste à LCP

Ça vous regarde, votre rendez-vous quotidien qui prend le pouls de la société : un débat, animé par Myriam Encaoua, en prise directe avec l'actualité politique, parlementaire, sociale ou économique.

Un carrefour d'opinions où ministres, députés,

Vos réactions doivent respecter nos CGU.