Bygmalion était sous une "contrainte économique"

par LeHuffPost

Me Patrick Maisonneuve, l'avocat de la société Bygmalion a reconnu l'existence de fausses factures émises, sous une "contrainte économique" et à la demande de l'UMP pour des événements organisés lors de la campagne présidentielle de 2012, lorsque Nicolas Sarkozy était candidat à sa succession.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.