Burn-out : Laurent Berger veut «regarder avec intérêt ce que propose Benoît Hamon»

par Libé Zap

Plus de trois millions de salariés français victimes du «burn-out», ce sont les chiffres dévoilés par une étude menée par Technologia, un cabinet spécialisé dans la prévention des risques professionnels. Une constatation qui n'a pas échappé à Benoît Hamon, qui expliquait hier dans «Libération» que le burn-out est «un défi social auquel nous devons répondre».

Le député socialiste a fait part de sa volonté d'inscrire cet «effondrement au travail» dans la loi comme une maladie professionnelle. Une proposition qui ne manquera pas d'être discutée mardi dans l'hémicycle, à l’occasion du débat sur le projet de loi sur le dialogue social. «Le burn-out est un syndrôme qui entraîne des maladies professionnelles», confirme Laurent Berger. Le secrétaire général de la CFDT (Confédération française démocratique du travail) a estimé mardi sur Europe 1, qu'«il faut regarder avec intérêt ce que propose Benoît Hamon», afin d'obtenir une «reconnaissance des risques psycho-sociaux dans l'entreprise».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.