Brésil : Bye bye Rousseff, bonjour les divisions

par Libé Zap

Par 61 voix à 20, le Sénat brésilien a acté mercredi la destitution de la désormais ex-présidente du pays Dilma Rousseff. Une décision qualifiée de «coup d’Etat» par la première femme élue à la tête du géant sud-américain, promettant au passage à son successeur Michel Temer et son équipe qu’ils allaient «affronter l’opposition la plus forte et la plus énergique qu’un gouvernement putschiste puisse rencontrer».

Déjà, différents cortèges ont réuni hier manifestants pro et anti-destitution dans les rues des principales villes du pays.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.