Bernard Cazeneuve veut détruire les bateaux de migrants, «véritables vecteurs de la mort»

par libezap

1 776 migrants ont été portés disparus en mer Méditerranée depuis le 1er janvier 2015. La communauté européenne a décidé de prendre des mesures intraitables. Jean-Claude Juncker, président de la commission européenne, a repris il y a quelques semaines une idée proposée par le gouvernement français, à savoir les quotas nationaux de demandeurs d'asile entre les 28 pays de l'Union Européenne, afin de soulager l'Italie, Malte et la Grèce.

Une idée qui ne plaît pas à l'ensemble des pays européens. «Pour les migrants économiques irréguliers, ils doivent être remis à la frontière dès leur arrivée sur le territoire de l'Union Européenne et maintenus sur le territoire de provenance», a souligné mardi le ministre de l'Intérieur lors des Questions au gouvernement. Devant l'hémicycle, Bernard Cazeneuve a tout de même nuancé son propos en précisant qu'il parlait des «réfugiés qui sont en Europe», et qui eux, «doivent bénéficier du statut de demandeurs d'asile» afin d'être répartis dans les pays européens.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.