Bernard Cazeneuve : "La France a besoin de talents étrangers"

par LCP

"Nous intégrons mal les étrangers qui viennent légalement sur notre sol". C’est le constat dressé par le ministre de l’Intérieur face aux députés de la commission des lois, mercredi.

Dénonçant un "parcours administratif du combattant" pour ces étrangers, le ministre de l’Intérieur a défendu le nouveau "titre de séjour pluriannuel, d’une durée de deux à quatre ans, qui seront délivrés aux étrangers à l’issue d’un premier titre d’un an." "Ce titre conduira à la carte de résident - de dix ans - à laquelle il ne se substitue pas", a-t-il précisé.

Bernard Cazeneuve a tenu à tordre le cou à une idée parfois véhiculée : la France ne compte que 6% d’étrangers, une proportion qui "ne traduit en rien les flux déferlants de migrants que certains s’emploient à décrier".

Le projet de loi relatif au droit des étrangers s’articule autour de trois axes :

>>> L’accueil et l’intégration des étrangers admis au séjour : "Nos flux d’

Vos réactions doivent respecter nos CGU.