Barbier: "Il y aura une surprise, parce qu'une campagne n'est jamais finie".

par BFMTV

Un à mois jour pour jour du second tour de la primaire de la droite, le candidat Nicolas Sarkozy est devancé dans les sondages par son adversaire Alain Juppé. Pour l'éditorialiste Christophe Barbier, "il y aura une surprise" au moment des résultats, "parce qu'une campagne n'est jamais finie".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.