"Avenir lycéen": Castex défend Blanquer et balaye des "affirmations dénuées de tout fondement"

par BFMTV

Le Premier ministre a répondu à Assemblée nationale aux accusations portées par Médiapart et Libération qui visent Jean-Michel Blanquer. Jean Castex a défendu mardi le ministre de l'Education, soupçonné d'avoir téléguidé le syndicat "Avenir lycéen", en balayant des "affirmations dénuées de tout fondement".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.