Avec le coronavirus, Marine Le Pen flirte encore avec les théories complotistes

par LeHuffPost

Marine Le Pen et les virus, c'est l'occasion de flirter avec les thèses conspirationnistes. C'était le cas en 2009 lors de la propagation de la grippe A/H1N1, c'est encore le cas pour cette pandémie de Covid-19.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.