Aurore Bergé: "On a le droit d'avoir des divergences" mais "on n'a pas le droit de contraindre par la force le vote des parlementaires"

par BFMTV

Aurore Bergé, députée des Yvelines était l'invité d'Appoline de Malherbe ce lundi matin sur BFMTV et RMC. Interrogée sur les permanences des députés LaREM saccagées après le vote du CETA, elle répond: "On n'a le droit d'avoir des divergences" mais "on a pas le droit de contraindre par la force le vote des parlementaires."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.