Alain Vidalies se veut rassurant sur les 10 milliards manquants

par LCP

Alain Vidalies, ministre délégué chargé des relations avec le Parlement, était l'invité de [Questions d'info->http://www.lcp.fr/emissions/questions-d-info/vod/136738-alain-vidalies-ministre-delegue-charge-des-relations-avec-le-parlement].

http://www.boursorama.com/actualites/budget-le-gouvernement-a-deux-semaines-pour-trouver-dix-milliards-d-euros-5bf6eb066fa4bea1b3fb0fd56c43dc56] au budget de l’État pour ne pas dépasser les engagements de la France vis à vis de l'UE. "On s'est engagé à arriver aux 4,5% de déficit" (du PIB), "on va le faire" promet Alain Vidalies.

Le ministre a d'abord insisté sur la responsabilité du gouvernement sortant : "On voudra bien constater que le fait qu'il manque 10 milliards d’euros à la fin du mois de juin n'est pas de la responsabilité d'un gouvernement ou d'une majorité qui est en place depuis le 16 mai". "Ce ne sont pas des dépenses nouvelles… ce sont 10 milliards sur l'exécution du budget qu'ils ont voté".

Alors comment combler ce déficit ? Notamment avec la suppression de l'exonération des charges sociales sur les heures supplémentaires qui représente une économie de "4 milliards". Ensuite, Alain Vidalies se fait un peu évasif : "on peut continuer, je ne vais pas ici tout vous développer complétement". La contribution sociale généralisée (CSG) ne sera pas touchée.

Quant aux promesses électorales, elles étaient "prudentes" juge-t-il et "aujourd'hui, on pense être en mesure effectivement de mettre en place ces engagements".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.